• Entretien avec le créateur du Bottin des jeux linux
    Le site « Le Bottin des jeux linux » recense les jeux vidéo sous Linux. Il a été créé en 2007 par Serge Le Tyrant. Celui-ci, en voulant mettre un peu d’ordre dans sa base de données de jeux, a fini par en effectuer la refonte complète. Après un travail important de mise en forme et de mi... (Lire l'article)
  • Conférences audio et vidéo
    Retrouvez les conférences données lors des Ubuntu party ou d'autres événements, ainsi que les interviews par OxyRadio. (Lire l'article)
  • Entretien avec Aviv de l'équipe de Wildfire Games
    Pour ceux qui ne le savent pas encore, 0 A.D. est un jeu de stratégie en temps réel de guerre antique, développé par l'équipe de Wildfire Games, et qui a été complètement libéré en 2009. (Lire l'article)
  • Entretien avec Quentin Bolsée, le développeur de ColorCube
    Très récemment, Quentin a annoncé la disponibilité de son jeu : ColorCube, un jeu basé sur le Blender Game Engine. Entretien d'un jeune et talentueux développeur. (Lire l'article)
  • Pourquoi devriez-vous utiliser OpenGL et non DirectX ?
    Il y a quelques jours, sur le blog de Wolfire Games, est apparu un intéressant point de vue sur les raisons d'utiliser OpenGL. L'article étant fort intéressant, nous vous l'avons traduit, pour qu'il profite au plus grand nombre. (Lire l'article)
  • Entretien avec l'équipe des Landes Eternelles
    Suite à la sortie, il y a un peu plus d'un mois, de la nouvelle version du client de Landes Eternelles, un mmorpg multi plateforme, nous avons voulu interroger Ackak & Nati, deux des administrateurs du serveur. (Lire l'article)
  • Entretien avec l'équipe de Smokin'Guns
    Si vous nous lisez régulièrement, vous savez que toute l'équipe de jeuxlinux.fr est fan de Smokin'Guns. Plusieurs questions nous trotté dans la tête concernant la suite de ce jeu, et ce n'est autre que ReD NeCKersoN et Téquila, les deux piliers de l'équipe, qui vont nous donner les réponses. (Lire l'article)
  • Créer une course pour Tux Racer
    La création de nouvelles pistes dans les Tux Racer libres est une chose qui a été vraiment bien pensé. Même si elle ne permet pas de creuser des sous-terrains ou de régler l'orientation des objets par exemple, elle vous permettra de modéliser assez facilement et plutôt rapidement des courses... (Lire l'article)
  • Entretien avec Frictional Games
    Ce mois-ci, les développeurs de Frictional Games, à l'origine de la série des Penumbra, nous parlent de leurs jeux, de leur modèle de développement ainsi que de leur projets futurs. La série des Penumbra contient des jeux d'horreur d'une excellente qualité vous plongeant dans un univers noir... (Lire l'article)
  • Open Transport Tycoon
    Les jeux de gestion sont rares sous linux, trop rares au point qu'il n'existe même pas de catégorie gestion sur jeuxlinux. Ce genre de jeu demande de la profondeur et un sens du détail hors du commun. (Lire l'article)

SuperTuxKart

Mario Kart est un jeu mythique apparu sur super nintendo et popularisé sur nintendo 64. C’est la référence des jeux de kart se déroulant dans un univers fun et coloré. Contrairement à ce que l’on peut penser, il est bien plus difficile de créer un "clone" d’un jeu existant tant les sources de déceptions et de comparaisons désobligeantes sont nombreuses. Super Tux Kart se veut très inspiré de Mario Kart, mais réussit-il à égaler voire surpasser ce titre phare ?



Univers

Pour l’univers, on retrouve celui du logiciel libre. Parmi les personnages que l’on peut incarner, on trouve bien entendu tux, et d’autres mascottes du libre, mais aussi certains personnages appartenant à l’univers de Supertux. Il y a au total 10 karts jouables au début et un supplémentaire à débloquer en réussissant tous les défis.

PNG - 343.4 ko
Wilber
mascotte de GIMP, assez bien réalisée dans le jeu.
PNG - 340.8 ko
Mozilla
mascotte du projet Mozilla taillée à la serpe.

Le premier reproche que l’on peut faire au jeu, c’est l’apparence des karts. Les textures sont parfois assez pauvres, il est vrai qu’il est difficile de trouver de bons graphistes pour un jeu libre, mais le plus gênant, ce sont les quelques modèles taillés à la serpe, il semblerait que ce problème soit dû à l’ancien moteur graphique utilisé, PLIB, et la qualité des modèles risque d’augmenter durant les prochaines versions depuis le changement de moteur (c’est désormais Irrlicht qui sera utilisé). En continuant sur les défauts, on regrettera que seule l’apparence change entre les karts, la vitesse ou la prise des virages est toujours la même, je vous en parlais en introduction, dur de ne pas décevoir sur certains points par les comparaisons inévitables à Mario Kart ou Crash Team Racing.

On se consolera tout de même avec des personnages sympathiques et colorés qui s’intègrent bien dans les décors.


PNG - 665.3 ko

D’ailleurs, parlons en des décors. Ils sont assez bons, et les nouveaux sont vraiment super et très travaillés. Prenons l’exemple des autoroutes de tux, on trouve des plots, des barrières, et même des cul de sac, alors attention à bien suivre les flèches ! Néanmoins, cette richesse des circuits est ternie par un défaut du jeu que j’expliquerais plus tard. Au total, il y a plus de 13 circuits ayant chacun un thème différent, ainsi, ils se suivent mais ne se ressemblent pas, les couleurs sont claires et flashy, l’ambiance cartoon est là et ça, c’est vraiment super.


Quant à la musique, elle est entrainante, et colle très bien à l’ambiance. De plus, il y a une musique différente pour chaque niveau et aide à l’immersion.

Gameplay

C’est peut-être là que la comparaison avec Mario Kart va être la plus pénalisante. Tout d’abord, il faut dire qu’on prend un certain plaisir à jouer aux différents circuits proposés. La physique a été revue dernièrement (ouf !) et est désormais assez bonne, même si quelques améliorations ne seraient pas superflues. Chose que je trouve excellente, on peut retourner le kart d’un adversaire et lui faire perdre un temps précieux ! De la même manière, on trouve des éléments, comme des plots, que l’on peut déplacer en tapant dedans. Que serait un jeu de voiture sans ses plots qui volent quand on les touche ?

PNG - 694 ko
Autoroute de Tux.
Vers les plots, c’est un cul de sac.

Néanmoins, ce jeu possède un gros défaut dont j’ai évoqué l’existence plus haut sans donner de détails. Lorsque l’on prend un peu de retard, on ne pourra pas rattraper les autres. On n’a pas le droit à l’erreur, un bonus lancé par un ennemi, un faux chemin (il y en a plusieurs dans les autoroutes de tux) ou un retournement fait que fatalement, vous ne pourrez pas finir 1er, votre vitesse est la même que celle des autres joueurs et presque tous les bonus demandent à ce que vous soyez près des autres joueurs. On est loin des Mario Kart où parfois, ceux qui sont en dernier durant la course ont plus de chances d’être premier que ceux qui sont en tête du peloton ! Comment est-ce possible ? Les derniers ont des bonus vraiment très bon et vont un peu plus vite que d’habitude, qui vont vraiment leur servir, alors que les premiers n’auront des bonus plutôt médiocres, qui ont peu de chances de les aider, ainsi, on ne sait pas qui va gagner avant la fin ! Espérons que l’équipe de Super Tux Kart corrige ce qui est, à mon avis, le gros défaut du gameplay.

PNG - 403.2 ko
Bonus
Cette page affiche tous les bonus qu’on peut avoir.

Bon, sinon, les bonus sont plutôt pas mal et bien trouvés, avec une mention spéciale pour la boule de bowling qui est assez marrante. L’absence d’attente avant de savoir quel bonus on va obtenir quand on casse une caisse est regrettable. On aimerait aussi l’ajout de nouveaux bonus, mais bon, ça se fera au fur et à mesure.


PNG - 857 ko
Suis le meneur !
Devant moi, le meneur.

Pour les modes de jeu, on a des courses toutes simples et des contre la montre. Rien de très original ? Et pourtant ! Il existe aussi un mode défi dans lequel vous devrez remporter des objectifs, terminer tel circuit en tant de temps ou finir tel championnat. Toujours pas très original ? Eh non, mais avec ces défis vous pourrez débloquer un personnage, des circuits et ... un mode de jeu ! Et c’est là que ça devient original, je n’ai pas connaissance d’un jeu de kart dans lequel on trouve le mode "suis le meneur". Le principe ? C’est simple, on débute une course, un meneur est désigné, c’est le joueur qui a commencé en première position. Ensuite, la personne située la plus loin du meneur à un instant T aura perdu, le vainqueur sera le dernier en vie (hors meneur) ainsi ici, le mieux est d’être second en permanence, en effet, les seules personnes qui peuvent perdre sont celles qui sont premières ou qui sont dernières car ce sont celles qui sont les plus éloignés du meneur. Ces cadeaux faits par les défis permettent d’allonger la durée de vie, et la surprise du neuf donne envie d’en faire plus.

PNG - 1 Mo
Nitro et dérappage
un mélange détonnant.

Pour ce qui est de la maniabilité, le jeu est pris en main au bout de quelques minutes. Par contre, il faut bien avoir connaissance des touches, car en plus des flèches directionnelles, il y a aussi les touches espace (lancer bonus), J (regarder derrière), K (faire un dérapage pour mieux tourner) et L (activation la nitro). Sans la touche K, les virages serrés sont très difficiles à prendre, alors prenez garde ! La nitro quant à elle rajoute un aspect sympa au jeu, il vous faudra récolter des bombonnes de nitro, ce qui augmente la barre qui se trouve à droite. Lorsque vous désirez une accélération forte, appuyez sur L.

Conclusion

Au final, SuperTuxKart souffre de la comparaison avec MarioKart, par des défauts que l’on n’aurait pas forcément remarqué si nous n’avions pas joué à ce jeu. Je me souviens d’un débat sur #jeuxlibres où je disais que, sans prendre en compte les collisions, SuperTuxKart était à peu près du niveau de MarioKart sur Nintendo 64. La version 0.6 est sortie, apportant une bonne gestion des collisions, ainsi, je le redis, SuperTuxKart est, à mon avis, du niveau de MarioKart sur Nintendo 64.

Graphismes C’est plutôt pas mal, et les graphismes cartoon collent très bien au jeu mais il reste des efforts à faire. Moyen
Jouabilité Là, c’est plutôt pas mal, la seule chose un peu bizarre sont les virages serrés avec la touche K. Bon
Audio Les musiques sont géniales, les bruitages sont bien fait. Très bon
Univers On retrouve des mascottes du libre et des personnages du jeu supertux, consolidant un peu plus l’univers de ce dernier. Néanmoins, l’univers n’est pas aussi complet que dans un mario kart et n’est peut-être pas assez approfondi (imaginez des défis où les ennemis de Tux font la course contre lui). Bon
Innovation C’est un "clone" de mario kart, ainsi, il n’innove pas beaucoup, mais l’on trouve tout de même des éléments nouveaux comme la nitro montrant que l’équipe de SuperTuxKart veut se démarquer de Mario Kart. Moyen
Conclusion C’est un bon jeu auquel on aura plaisir à jouer de temps en temps, seul ou à plusieurs. Bon

Note : ces notes et avis ont été formulés en février 2009, et sont portés principalement sur mon expérience de jeu avec la version 6.1a. Ainsi, au fil des futurs versions, comme les jeux libres ne sont jamais figés, il est possible qu’à plus ou moins long terme certains commentaires et avis deviennent obsolètes.

Vidéo test

Liens

- Site officiel