• Entretien avec le créateur du Bottin des jeux linux
    Le site « Le Bottin des jeux linux » recense les jeux vidéo sous Linux. Il a été créé en 2007 par Serge Le Tyrant. Celui-ci, en voulant mettre un peu d’ordre dans sa base de données de jeux, a fini par en effectuer la refonte complète. Après un travail important de mise en forme et de mi... (Lire l'article)
  • Conférences audio et vidéo
    Retrouvez les conférences données lors des Ubuntu party ou d'autres événements, ainsi que les interviews par OxyRadio. (Lire l'article)
  • Entretien avec Aviv de l'équipe de Wildfire Games
    Pour ceux qui ne le savent pas encore, 0 A.D. est un jeu de stratégie en temps réel de guerre antique, développé par l'équipe de Wildfire Games, et qui a été complètement libéré en 2009. (Lire l'article)
  • Entretien avec Quentin Bolsée, le développeur de ColorCube
    Très récemment, Quentin a annoncé la disponibilité de son jeu : ColorCube, un jeu basé sur le Blender Game Engine. Entretien d'un jeune et talentueux développeur. (Lire l'article)
  • Pourquoi devriez-vous utiliser OpenGL et non DirectX ?
    Il y a quelques jours, sur le blog de Wolfire Games, est apparu un intéressant point de vue sur les raisons d'utiliser OpenGL. L'article étant fort intéressant, nous vous l'avons traduit, pour qu'il profite au plus grand nombre. (Lire l'article)
  • Entretien avec l'équipe des Landes Eternelles
    Suite à la sortie, il y a un peu plus d'un mois, de la nouvelle version du client de Landes Eternelles, un mmorpg multi plateforme, nous avons voulu interroger Ackak & Nati, deux des administrateurs du serveur. (Lire l'article)
  • Entretien avec l'équipe de Smokin'Guns
    Si vous nous lisez régulièrement, vous savez que toute l'équipe de jeuxlinux.fr est fan de Smokin'Guns. Plusieurs questions nous trotté dans la tête concernant la suite de ce jeu, et ce n'est autre que ReD NeCKersoN et Téquila, les deux piliers de l'équipe, qui vont nous donner les réponses. (Lire l'article)
  • Créer une course pour Tux Racer
    La création de nouvelles pistes dans les Tux Racer libres est une chose qui a été vraiment bien pensé. Même si elle ne permet pas de creuser des sous-terrains ou de régler l'orientation des objets par exemple, elle vous permettra de modéliser assez facilement et plutôt rapidement des courses... (Lire l'article)
  • Entretien avec Frictional Games
    Ce mois-ci, les développeurs de Frictional Games, à l'origine de la série des Penumbra, nous parlent de leurs jeux, de leur modèle de développement ainsi que de leur projets futurs. La série des Penumbra contient des jeux d'horreur d'une excellente qualité vous plongeant dans un univers noir... (Lire l'article)
  • Open Transport Tycoon
    Les jeux de gestion sont rares sous linux, trop rares au point qu'il n'existe même pas de catégorie gestion sur jeuxlinux. Ce genre de jeu demande de la profondeur et un sens du détail hors du commun. (Lire l'article)

The Dark Mod


Auteur(s) de l'article : Sharpshooter, lululaglue

The Dark Mod est une total conversion pour Doom 3 qui s’inspire du cultissime Thief (Dark project) de Looking Glass Studio. TDM est non seulement une réussite mais il réussit le tour de force de rendre certains aspects du jeu original encore plus passionnants !



Présentation Présentation

Contrairement à ce que son nom indique, the Dark Mod n’est pas un mod mais une TC (total conversion) pour Doom3. L’objectif est de recréer le gameplay et l’ambiance du jeu Thief de Looking glass studio.

Dans the Dark Mod (TDM pour les intimes), les aventures se déroulent dans un monde original qui ressemble à notre moyen-âge mais avec des machines du type XIXe siècle.

Le jeu s’apparente à un FPS mais le joueur incarne un voleur qui doit plus compter sur sa discrétion et son agilité que sur sa force. Le but du jeu est de réaliser des missions qui consistent généralement à ramener le maximum de butin, voler un objet particulier, etc.

JPEG - 366.8 ko

Bref le maître mot de ce jeu est infiltration. N’espérez pas réussir une mission en tuant tout le monde sur votre passage ! Même si vous avez toujours le moyen de sortir votre épée, vous aurez tôt fait de mourir sous les coups des gardes. Certains joueurs considèrent même que la réussite ultime de ce type de jeu est le mode "ghost" c’est à dire atteindre son objectif sans jamais être repéré et si possible sans laisser la moindre trace de son passage.

En voleur digne de ce nom, le héros aura à sa disposition tout un attirail : crochets pour ouvrir les serrures, matraque, boussole, flash-bombes pour aveugler les gardes... On remarquera surtout un arc et une panoplie de flèches à tout faire : à tête plate pour assommer les gardes, à eau pour éteindre les torches, à corde pour escalader, bruyantes pour faire diversion, etc.

Pendant le jeu, un indicateur en bas de l’écran montre si le voleur est repérable ou non. Le héros est plus repérable s’il marche dans un endroit lumineux ou avance sur un sol bruyant comme du carrelage ou une plaque de métal. Parfois il faudra se baisser et rester accroupi dans un recoin obscur. Lorsque vous croisez un garde, il faut se cacher, l’observer et mémoriser son parcours afin de passer au moment où il ne vous verra pas. Au pire, si vous parvenez à l’approcher, vous pourrez l’assommer d’un coup de matraque. Veillez bien à dissimuler le corps ensuite pour ne pas éveiller l’attention des autres gardes.

Vous l’aurez compris les combats dans ce jeu, même s’ils sont possibles, sont quasiment inexistants. L’objectif est d’éviter les ennemis, pas de les défier.

JPEG - 72.3 ko

Que serait un voleur sans son talent de crochetage ? Ici les développeurs de TDM ont réussi un coup de maître : rendre le crochetage encore plus intéressant que dans le jeu de Looking glass ! Pour réussir un crochetage vous devrez écouter attentivement le bruit de vos crochets dans la serrure. Pile au moment où le bruit s’arrête vous devez appuyer sur une touche. Au début cela parait simple mais lorsque les gardes patrouillent, qu’il faut réussir quatre fois de suite et qu’à côté de vous une machine à vapeur fait un bruit épouvantable, écouter et mémoriser calmement les cliquetis tient de la gageure.

Chaque mission demande à accomplir une action particulière (généralement voler un objet). Selon le niveau de difficulté choisi, d’autres contraintes apparaissent : rapporter un butin important, ne tuer personne ou même ne pas vous faire repérer du tout.

A l’heure actuelle, il existe peu de cartes à télécharger mais un wiki est disponible pour expliquer comment en créer de nouvelles. Le nombre de missions devrait donc rapidement augmenter.

The Dark Mod est beaucoup plus qu’un mod, c’est un jeu à part entière... et un jeu passionnant ! Techniquement TDM est également une réussite, les graphismes sont bons, l’ambiance est là et les sons sont particulièrement réussis.

Installation Installation

Un problème à l'installation ou à l'utilisation de ce logiciel ?
Consultez notre Faq !


Pour installer The dark mod, il faut bien entendu avoir Doom 3 installé sur sa machine. Il suffit ensuite de créer un répertoire /.doom3/darkmod puis y extraire l’archive du jeu.

mkdir ~/.doom3/darkmod
unzip tdm_update_linux.zip -d ~/.doom3/darkmod

On rend ensuite exécutable les fichiers tdm_update.linux et tdmlauncher.linux. Le premier sert à effectuer des mises à jour tandis que le second lance le jeu.

chmod a+x ~/.doom3/darkmod/tdmlauncher.linux ~∕.doom3/darkmod/tdm_update.linux

Pour lancer le jeu, il suffit de taper :

~/.doom3/darkmod/tdmlauncher.linux

Vidéo

En bref En bref

- Développeur : The Dark Mod team
- Genre : Infiltration, FPS
- Multijoueur : Non
- Licence : gratuit
- Configuration :

Processeur Pentium III 1 Ghz
RAM 256 Mo
Espace disque 1,5 Go plus les cartes
Carte graphique carte 3D 128 Mo
Accélération 3D Oui

Liens

- Site officiel
- Le wiki

Portfolio