• Entretien avec le créateur du Bottin des jeux linux
    Le site « Le Bottin des jeux linux » recense les jeux vidéo sous Linux. Il a été créé en 2007 par Serge Le Tyrant. Celui-ci, en voulant mettre un peu d’ordre dans sa base de données de jeux, a fini par en effectuer la refonte complète. Après un travail important de mise en forme et de mi... (Lire l'article)
  • Conférences audio et vidéo
    Retrouvez les conférences données lors des Ubuntu party ou d'autres événements, ainsi que les interviews par OxyRadio. (Lire l'article)
  • Entretien avec Aviv de l'équipe de Wildfire Games
    Pour ceux qui ne le savent pas encore, 0 A.D. est un jeu de stratégie en temps réel de guerre antique, développé par l'équipe de Wildfire Games, et qui a été complètement libéré en 2009. (Lire l'article)
  • Entretien avec Quentin Bolsée, le développeur de ColorCube
    Très récemment, Quentin a annoncé la disponibilité de son jeu : ColorCube, un jeu basé sur le Blender Game Engine. Entretien d'un jeune et talentueux développeur. (Lire l'article)
  • Pourquoi devriez-vous utiliser OpenGL et non DirectX ?
    Il y a quelques jours, sur le blog de Wolfire Games, est apparu un intéressant point de vue sur les raisons d'utiliser OpenGL. L'article étant fort intéressant, nous vous l'avons traduit, pour qu'il profite au plus grand nombre. (Lire l'article)
  • Entretien avec l'équipe des Landes Eternelles
    Suite à la sortie, il y a un peu plus d'un mois, de la nouvelle version du client de Landes Eternelles, un mmorpg multi plateforme, nous avons voulu interroger Ackak & Nati, deux des administrateurs du serveur. (Lire l'article)
  • Entretien avec l'équipe de Smokin'Guns
    Si vous nous lisez régulièrement, vous savez que toute l'équipe de jeuxlinux.fr est fan de Smokin'Guns. Plusieurs questions nous trotté dans la tête concernant la suite de ce jeu, et ce n'est autre que ReD NeCKersoN et Téquila, les deux piliers de l'équipe, qui vont nous donner les réponses. (Lire l'article)
  • Créer une course pour Tux Racer
    La création de nouvelles pistes dans les Tux Racer libres est une chose qui a été vraiment bien pensé. Même si elle ne permet pas de creuser des sous-terrains ou de régler l'orientation des objets par exemple, elle vous permettra de modéliser assez facilement et plutôt rapidement des courses... (Lire l'article)
  • Entretien avec Frictional Games
    Ce mois-ci, les développeurs de Frictional Games, à l'origine de la série des Penumbra, nous parlent de leurs jeux, de leur modèle de développement ainsi que de leur projets futurs. La série des Penumbra contient des jeux d'horreur d'une excellente qualité vous plongeant dans un univers noir... (Lire l'article)
  • Open Transport Tycoon
    Les jeux de gestion sont rares sous linux, trop rares au point qu'il n'existe même pas de catégorie gestion sur jeuxlinux. Ce genre de jeu demande de la profondeur et un sens du détail hors du commun. (Lire l'article)
Brèves
Test
Mods
( 4 votes )

MAXR


Auteur(s) de l'article : peanux - Date de parution : 6 octobre 2009

Amateur de jeu de stratégie au tour par tour à l’ancienne, ce jeu est fait pour vous. Voici la renaissance d’un jeu mythique que les puristes se doivent de connaître, le bien nommé M.A.X., pour Mechanized Assault and eXploration.



Présentation Présentation

M.A.X. est un jeu de stratégie au tour par tour datant de 1996 et développé par Interplay sur DOS, qui n’a pas connu le succès mais ayant fait de nombreux adeptes parmi ceux qui s’y sont essayés. Des passionnés se sont lancés dans le vaste programme de ressusciter le jeu en version multiplateforme actualisée : MAXR (Mechanized Assault and eXploration Reloaded) est né.

Le projet reprend trait pour trait le gameplay original qui consiste à se développer une base et/ou éliminer tous ses ennemis pour coloniser et contrôler la planète (la carte). Au programme, de nombreuses unités sont disponibles, chars, bateaux, sous-marins, avions, chacun ayant un rôle et des caractéristiques bien précises comme :

  • la portée du tir, pour les unités capables d’attaquer
  • la portée de la visibilité (scanner)
  • le nombre de mouvements possibles par tour
  • le blindage
  • les "points de vie"
  • la puissance de l’attaque (l’efficacité d’une attaque lors d’un combat est égale à la puissance de l’attaque moins le blindage moins les points de vie)
  • le nombre de munitions
  • le nombre de tirs possibles par tour

Il y a aussi les unités non militaires qui serviront à développer votre base, construire les stations minières, les usines, les tourelles de défense, les écosphères qui sont des sortes d’habitats, qui vous font marquer des points, et ont aussi leurs caractéristiques (blindage, et "points de vie").
Les ressources sont au nombre de 3 :

  • le minerai, qui sert à la construction des bâtiments et des unités
  • l’essence, qui sert à alimenter les centrales d’énergie, nécessaire au fonctionnement des usines
  • l’or, qui dans vos centres de recherches vous permettra d’améliorer les caractéristiques de vos unités ou de vos bâtiments

Au-delà de ces aspects somme toute classiques, il y a un détail qui fait vraiment la marque du jeu, c’est la présence de connecteurs, nécessaire au bon fonctionnement de votre base. Ainsi, si votre usine flambante neuve n’est pas connectée aux réserves de minerai et à une centrale d’énergie, point de salut, elle ne fonctionnera pas. Notez que si votre usine est collée à un réservoir de minerai et à une centrale, un connecteur n’est pas nécessaire. Comme on peut se douter, ces connecteurs sont fragiles et facilement destructibles, ce qui en fait un intérêt hautement stratégique du jeu : si la base de votre ennemi est impénétrable, tentez de détruire un connecteur, il se peut qu’il s’agisse d’un point névralgique de la base qui l’affaiblira !

MAXR est parfaitement fonctionnel, malheureusement, il est encore en développement. Ce qui manque au jeu : les scénarios du M.A.X. original et les campagnes, l’IA. Ce qui est possible de faire : jeu en réseau multijoueurs. Il peut subsister des bugs, mais n’hésitez pas à leur en faire part !

A noter que si vous possédez encore le jeu original (en CD-Rom), le jeu à l’installation est capable de récupérer les sons et graphismes du jeu.

Installation Installation

Un problème à l'installation ou à l'utilisation de ce logiciel ?
Consultez notre Faq !


logoFrugalware : pacman-g2 -S maxr

Récupérer les sources tar.gz ou les paquets deb (Ubuntu Jaunty, Debian), rpm (Fedora), ou pkg.tar.gz (ArchLinux) sur le site.

Vérifier que vous disposez bien des librairies suivantes :

  • libsdl1.2
  • libsdl-mixer1.2 (avec support Vorbis)
  • libsdl-net

S’il en manque, installez-les à l’aide de votre gestionnaire de paquets de votre distribution linux.

Si MAXR n’est pas disponible en paquet pour votre distribution (ex : Gentoo), vous pouvez toujours compiler à partir des sources (nécessite d’être en root). Suivez ces instructions en utilisant un terminal :

1. décompresser l’archive, x.y.z correspond au numéro de version que vous avez téléchargé :

tar xfzv maxr-x.y.z.tar.gz

2. puis aller dans le dossier décompressé :

cd maxr-x.y.z/

3. Créer les scripts de configuration nécessaire à la compilation avec la commande (uniquement pour les versions antérieures à 0.2.5, sinon passez à l’étape 4) :

./bootstrap.sh

4. Puis lancer la compilation elle-même :

./configure
make
make install

5. La commande pour lancer le jeu est :

maxr

N.B. : les fichiers du jeu sont copiés par défaut dans le répertoire /usr/local/share/maxr, si vous avez besoin de désinstaller, supprimez ce dossier (en mode root). Le jeu crée aussi un répertoire personnel dans votre home (/.maxr) Modifiez le ’configure’ si vous voulez changer le répertoire par défaut d’installation avant de compiler.

Pour ceux possédant le jeu M.A.X. original et qui souhaitent récupérer les graphismes et musiques originaux du jeu, télécharger l’outil "resinstaller" sur la même page internet (ici). Attention ! Il remplacera les nouveaux graphismes et sons de MAXR par les anciens, pensez à sauvegarder les fichiers de jeu pour pouvoir revenir à l’état initial. Il suffit de décompresser l’archive de resinstaller et de le compiler sans avoir besoin de l’installer (sans ’make install’, ne pas oublier d’exécuter ’bootstrap.sh’ avant compilation), puis de le lancer en root. Le programme vous demandera l’emplacement des fichiers du jeu original (par exemple ’/media/cdrom/Max/Max/’), puis l’emplacement de MAXR (par défaut ’/usr/local/share/maxr/’), ensuite il demandera quelle langue vous souhaitez récupérer (anglais ou français, si vous possédez le jeu en version française), et il se chargera de copier les musiques et graphismes du jeu original automatiquement. Vous pourrez ensuite supprimer resinstaller.

N.B. : le jeu original est encore trouvable sur le net moyennant quelques deniers, c’est pourquoi vous ne trouverez pas de distribution de fichiers ou de quelconques iso sur le net.

En bref En bref

- Développeur : Albert (alzi) Ziegenhagel et Bernd (beko) Kosmahl
- Genre : Stratégie tour par tour
- Multijoueur : Oui
- Licence : Libre
- Configuration :

Processeur 300 MHz
RAM 128 Mo
Espace disque  100 Mo
Carte graphique -
Accélération 3D pas nécessaire
Divers -

Liens

- Site officiel

Portfolio