• Entretien avec le créateur du Bottin des jeux linux
    Le site « Le Bottin des jeux linux » recense les jeux vidéo sous Linux. Il a été créé en 2007 par Serge Le Tyrant. Celui-ci, en voulant mettre un peu d’ordre dans sa base de données de jeux, a fini par en effectuer la refonte complète. Après un travail important de mise en forme et de mi... (Lire l'article)
  • Conférences audio et vidéo
    Retrouvez les conférences données lors des Ubuntu party ou d'autres événements, ainsi que les interviews par OxyRadio. (Lire l'article)
  • Entretien avec Aviv de l'équipe de Wildfire Games
    Pour ceux qui ne le savent pas encore, 0 A.D. est un jeu de stratégie en temps réel de guerre antique, développé par l'équipe de Wildfire Games, et qui a été complètement libéré en 2009. (Lire l'article)
  • Entretien avec Quentin Bolsée, le développeur de ColorCube
    Très récemment, Quentin a annoncé la disponibilité de son jeu : ColorCube, un jeu basé sur le Blender Game Engine. Entretien d'un jeune et talentueux développeur. (Lire l'article)
  • Pourquoi devriez-vous utiliser OpenGL et non DirectX ?
    Il y a quelques jours, sur le blog de Wolfire Games, est apparu un intéressant point de vue sur les raisons d'utiliser OpenGL. L'article étant fort intéressant, nous vous l'avons traduit, pour qu'il profite au plus grand nombre. (Lire l'article)
  • Entretien avec l'équipe des Landes Eternelles
    Suite à la sortie, il y a un peu plus d'un mois, de la nouvelle version du client de Landes Eternelles, un mmorpg multi plateforme, nous avons voulu interroger Ackak & Nati, deux des administrateurs du serveur. (Lire l'article)
  • Entretien avec l'équipe de Smokin'Guns
    Si vous nous lisez régulièrement, vous savez que toute l'équipe de jeuxlinux.fr est fan de Smokin'Guns. Plusieurs questions nous trotté dans la tête concernant la suite de ce jeu, et ce n'est autre que ReD NeCKersoN et Téquila, les deux piliers de l'équipe, qui vont nous donner les réponses. (Lire l'article)
  • Créer une course pour Tux Racer
    La création de nouvelles pistes dans les Tux Racer libres est une chose qui a été vraiment bien pensé. Même si elle ne permet pas de creuser des sous-terrains ou de régler l'orientation des objets par exemple, elle vous permettra de modéliser assez facilement et plutôt rapidement des courses... (Lire l'article)
  • Entretien avec Frictional Games
    Ce mois-ci, les développeurs de Frictional Games, à l'origine de la série des Penumbra, nous parlent de leurs jeux, de leur modèle de développement ainsi que de leur projets futurs. La série des Penumbra contient des jeux d'horreur d'une excellente qualité vous plongeant dans un univers noir... (Lire l'article)
  • Open Transport Tycoon
    Les jeux de gestion sont rares sous linux, trop rares au point qu'il n'existe même pas de catégorie gestion sur jeuxlinux. Ce genre de jeu demande de la profondeur et un sens du détail hors du commun. (Lire l'article)
Brèves
Test
Mods
( 5 votes )

Unreal Tournament 2003


Auteur(s) de l'article : Deka - Date de parution : 2 mars 2008

Unreal Tournament 2003 est un jeu de tir à la première personne (FPS) en 3D. Sorti en 2002, près de 3 ans après le premier opus d’Unreal Tournament, Unreal Tournament 2003 sera l’un des premiers jeux vidéo à utiliser l’UnrealEngine 2.



Présentation Présentation

Les modes

Deathmatch : Le mode sans pitié ! Chacun pour sa peau ! On récupère une arme et en avant, camper devient impossible, les duels sont intéressants à jouer.


Team Deathmatch : Là il s’agit du jeu en équipe, attention aux équipiers, ils sont aussi fragiles que vos ennemis, le but étant de faire un maximum de frags, la stratégie est requise pour l’emporter sur l’adversaire, en effet les objets tel que les armures et le double dommage permettent de prendre l’avantage.


Capture the flag : Le fameux capture de drapeau, objectif simple, il y a 2 équipes, il faut capturer le drapeau de l’ennemi et le ramener à son propre drapeau sans mourir


Invasion : Dans ce mode de jeu, tout les joueurs forment un même équipe pour se défendre contre des vagues de monstres (sortant tout droit d’Unreal). Les joueurs se faisant tuer pendant une vague ne réapparaîtront pas, ils devront attendre la prochaine. Si tout les joeurs se font tuer pendant une vague d’assault, la partie se termine.


Mutant : Le joueur qui fait le premier frag devient le mutant, et est immédiatement équipé de toutes les armes et munitions, de l’invisibilité ainsi que des bonus d’adrénaline, d’agilité et berserk. Cependant, la santé du mutant diminue lentement, et peut seulement être régénérée en tuant d’autres joueurs. Tout les autres joueurs sont chargés de le chasser. Seul le mutant peut marquer des points. Le joueur avec le score le plus faible devient le BottomFeeder et peut alors récupérer des points en tuant n’importe qui jusqu’à ne plus avoir le plus petit score.


Last Man Standing : Semblable au LMS d’Unreal Tournament. Les joueurs régénèrent leur santé lorsqu’ils fraguent un adversaire. Si un joueur se tient à un endroit trop longtemps (un campeur), son emplacement sera indiqué aux autres joueurs via le HUD.


Double Domination : Mode de jeu moins connu, mais qui offre un bon jeu d’équipe puisqu’il demande une bonne coordination. Le but est de tenir deux points de la map sous son contrôle quelques secondes pour marquer un point et neutraliser les 2 points de contrôle à nouveau.


Bombing Run : Comme au foot, par le biais de passe et de teamplay, le but est d’apporter la bombe dans le camp ennemi.La coordination est de règle car le membre de l’équipe qui possède la bombe ne peut se défendre et ne peux que compter sur ses coéquipiers. Le système de points est tout simple :
- un tir au but : 3 pts, il y a une relance du round, on garde les munitions et on reprend la vie.
- un saut dans l’anneau (avec la bombe) : 7 pts, mais on meurt et on perds toutes les armes.



Le jeu dispose de multiples mutators que l’on peut coupler avec les modes de jeux :
- Bighead (les joueurs ont la grosse tête, pratique pour les headshots)
- Floaty cadaver (réduit les effets de gravité pour les cadavres)
- Instajib (un sniper illimité en munitions et qui tue en un coup)
- Quadjump (effectuer un quadruple saut)
- Vampire (Quand un joueur tire sur un autre, la victime perd sa santé et celle-ci est transférée à l’agresseur)

et aussi de 13 armes :
- Shield Gun
- Assault Rifle
- Bio Rifle
- Shock Rifle
- Link Gun
- Minigun
- Flak Cannon
- Rocket Launcher
- Lightning Gun
- Ion Painter
- Redeemer

Installation Installation

Un problème à l'installation ou à l'utilisation de ce logiciel ?
Consultez notre Faq !


Pour installer Unreal Tournament 2003 sur votre PC il vous suffit de mettre le 3ème CD dans votre lecteur CD-ROM et de copier le fichier linux-installer.sh cp /media/cdrom/linux-installer.sh ~/ remplacez /media/cdrom par le chemin de votre lecteur, puis rendez-le exécutable :

chmox +x ~/linux-installer.sh
~/linux-installer.sh

Ensuite rentrez votre clé cd, choisissez la langue et c’est parti.


Ensuite il faut installer un patch. Téléchargez le patch v2225 le rendre exécutable : chmod +x ut2003_2225beta3-multilanguage.update.run Et le lancer ./ut2003_2225beta3-multilanguage.update.run

Voila votre jeu est installé et vous pouvez aller jouer sur Internet, bonne chance.

En bref En bref

- Développeur : Epic Games
- Editeur : Atari
- Plateformes : GNU/Linux, Mac, Windows
- Genre : FPS
- Multijoueur : Lan et internet ( maxi 32 joueurs )
- Accélération graphique : requise
- Configuration :


Processeur Intel Pentium ou AMD 1Ghz (1.5Ghz recommandé)
Ram 128 Mo RAM (256 Mo recommandés)
Espace disque 4 Go
Carte graphique 32 Mo (nVIDIA GeForce 2 ou ATi Radeon dotée d’au moins 64Mo recommandées)
Accélération 3D Activée
Divers Lecteur CD-ROM 12X ou un lecteur DVD

Les liens

- Site officiel
- Des mods, maps, mutators ...
- Serveur dédié v2225 (290 Mo)

Portfolio