• Entretien avec le créateur du Bottin des jeux linux
    Le site « Le Bottin des jeux linux » recense les jeux vidéo sous Linux. Il a été créé en 2007 par Serge Le Tyrant. Celui-ci, en voulant mettre un peu d’ordre dans sa base de données de jeux, a fini par en effectuer la refonte complète. Après un travail important de mise en forme et de mi... (Lire l'article)
  • Conférences audio et vidéo
    Retrouvez les conférences données lors des Ubuntu party ou d'autres événements, ainsi que les interviews par OxyRadio. (Lire l'article)
  • Entretien avec Aviv de l'équipe de Wildfire Games
    Pour ceux qui ne le savent pas encore, 0 A.D. est un jeu de stratégie en temps réel de guerre antique, développé par l'équipe de Wildfire Games, et qui a été complètement libéré en 2009. (Lire l'article)
  • Entretien avec Quentin Bolsée, le développeur de ColorCube
    Très récemment, Quentin a annoncé la disponibilité de son jeu : ColorCube, un jeu basé sur le Blender Game Engine. Entretien d'un jeune et talentueux développeur. (Lire l'article)
  • Pourquoi devriez-vous utiliser OpenGL et non DirectX ?
    Il y a quelques jours, sur le blog de Wolfire Games, est apparu un intéressant point de vue sur les raisons d'utiliser OpenGL. L'article étant fort intéressant, nous vous l'avons traduit, pour qu'il profite au plus grand nombre. (Lire l'article)
  • Entretien avec l'équipe des Landes Eternelles
    Suite à la sortie, il y a un peu plus d'un mois, de la nouvelle version du client de Landes Eternelles, un mmorpg multi plateforme, nous avons voulu interroger Ackak & Nati, deux des administrateurs du serveur. (Lire l'article)
  • Entretien avec l'équipe de Smokin'Guns
    Si vous nous lisez régulièrement, vous savez que toute l'équipe de jeuxlinux.fr est fan de Smokin'Guns. Plusieurs questions nous trotté dans la tête concernant la suite de ce jeu, et ce n'est autre que ReD NeCKersoN et Téquila, les deux piliers de l'équipe, qui vont nous donner les réponses. (Lire l'article)
  • Créer une course pour Tux Racer
    La création de nouvelles pistes dans les Tux Racer libres est une chose qui a été vraiment bien pensé. Même si elle ne permet pas de creuser des sous-terrains ou de régler l'orientation des objets par exemple, elle vous permettra de modéliser assez facilement et plutôt rapidement des courses... (Lire l'article)
  • Entretien avec Frictional Games
    Ce mois-ci, les développeurs de Frictional Games, à l'origine de la série des Penumbra, nous parlent de leurs jeux, de leur modèle de développement ainsi que de leur projets futurs. La série des Penumbra contient des jeux d'horreur d'une excellente qualité vous plongeant dans un univers noir... (Lire l'article)
  • Open Transport Tycoon
    Les jeux de gestion sont rares sous linux, trop rares au point qu'il n'existe même pas de catégorie gestion sur jeuxlinux. Ce genre de jeu demande de la profondeur et un sens du détail hors du commun. (Lire l'article)

TuxDroid


Auteur(s) de l'article : Diablo150 - Date de parution : 28 juillet 2007

TuxDroid est un petit robot à l’esthétique inspirée de Tux, le logo de Linux.



Présentation Présentation

Voici une brève liste d’actions possible avec Tux droid :

  • Communiquer sans fil avec un ordinateur
  • Bouger ses ailes et ses paupières
  • Tourner sur lui même
  • Ouvrir son bec
  • Émettre des sons
  • Capter et enregistrer la voix (Avec un micro et un haut parleur intégré)
  • Détecter le niveau de luminosité
  • Réagir à des pressions sur ses ailes et sa tête
  • Parler, par synthèse vocale (TTS)

    Tux droid peut par exemple lire un article sur internet, lire les flux RSS de Jeuxlinux.fr, vous avertir de l’arrivée de nouveaux courriels et les lire, servir du micro et pourquoi pas servir à votre logiciel de VOIP, être un réveil, être un haut parleur sans fil pour écouter votre musique à distance de votre ordinateur, servir de bébé-phone, etc...

    Tux droid est aussi bien un robot programmable qu’utilisable pour l’utilisateur final via un système de gadgets.

    Si les instructions de bas niveau sont écrites en C, l’interface de programmation (API) est écrite en Python, qui plus est, très bien documentée. Programmer son Tux est donc plutôt aisé, même pour un non programmeur. C’est d’ailleurs l’occasion d’apprendre.

    Il faut aussi savoir que toute la partie logiciel est sous licence GPL.

Dans la mesure où il est librement programmable, les possibilités d’utilisation pour l’utilisateur final sont donc considérable

Installation Installation

Un problème à l'installation ou à l'utilisation de ce logiciel ?
Consultez notre Faq !


Pour installer Tux droid (d’un point de vu logiciel), commencez par télécharger les logiciels sur la page dédié sur le site officiel (en Anglais) :

http://www.tuxisalive.com/downloads

Cela concerne tuxsetup, mais aussi les voix Françaises en base de page, "French voices for the Acapela Text-to-Speech software".

Décompressez les archives et executez en root les scripts d’installation contenus dans ces mêmes archives.

Théoriquement votre Tux droid devrait être fonctionnel, mais uniquement pour le root.
Nous allons maintenant modifier les droits d’accès pour permettre l’utilisation du démon de tux droid pour les utilisateurs.

Editez le fichier "/etc/udev/rules.d/40-permission.rules" (Pour Ubuntu)
Ou "/etc/udev/rules.d/020_permissions.rules" (Pour Debian)

Repérez la ligne contenant "SUBSYSTEM=="usb_device", MODE="0664""
Et remplacez là par :
SUBSYSTEM=="usb_device",        MODE="0664", GROUP="usb"
Entrez maintenant ces commandes en root :

groupadd usb
gpasswd -a nom_utilisateur usb

Relancez les permission via cette commande (toujours en root) : udevcontrol reload_rules Déconnectez votre session et relancez là. Vérifiez maintenant si vous être bien ajouté au groupe "usb" grace à cette commande : groups
Branchez maintenant votre Tux droid.

En tant que test préliminaire, vous pouvez essayer d’utiliser Tux droid en tant que haut parleur.

Pour cela, configurez Xmms, avec le greffon de sortie OSS, puis dans la configuration de ce greffon, assignez "USB Audio" pour le périphérique et "USB Mixer" pour la table de mixage.

Lancez maintenant votre musique. Si ça marche, la communication sans fil entre votre machine et Tux droid est établie. C’est un bon début.

Maintenant, lancez tuxgi ("/opt/tuxdroid/bin/tuxgi"). Tuxgi est une interface graphique avec laquelle vous pouvez executer manuellement un certain nombre de fonctions propre au Tux droid.

Ca peut par exemple vous servir à tester la synthèse vocale, le battement des ailes, etc...
Vous aurez ici tout le loisir d’expérimenter les actions possibles de votre Tux.

Bon, maintenant que l’installation est faite, il ne vous reste plus qu’a passer à l’utilisation pratique en essayer les gadgets décrits en bas de page.

Les scripts

L’utilisation de Tux peut se faire via un ou plusieurs scripts python qui vont utiliser l’interface de programmation (API) pour faire ce que vous voulez.

Ou alors utiliser des gadgets contenant des scripts et applications déjà faites (voir plus bas)

Vous pouvez aussi utiliser des scripts python déjà écrits ou alors les programmer vous même.

Si vous être programmeur Python, il ne vous reste plus qu’a suivre votre imagination.

Si vous n’êtes pas programmeur, c’est justement l’occasion d’apprendre le Python, langage réputé accessible aux débutants.
Un très bon ouvrage (en pdf) libre et en Français écrit par Gérard Swinnen est disponible sur internet ici :
http://python.developpez.com/cours/TutoSwinnen/

Pour information, une page html contenant toutes les instructions de l’interface de programmation (API) est disponible sur votre disque dur ici :
"/opt/tuxdroid/doc/python-api/python_api-0.2.2.html"
C’est de plus très bien documenté (en Anglais)

Personnellement, après deux semaines d’apprentissage, j’avais écrit divers script, comme par exemple, utiliser la télécommande (fournit avec le tux), vérifier l’arrivée de nouveaux courriels, ou encore utiliser la synthèse vocale dans le jeu Sauerbraten (Fonctionne avec la série Quake) pour que le Tux annonce à chaque fois que l’on marque un point où que l’on se fait tuer (Par exemple, "you got killed by joueur_sans_nom".)

Les divers script développés par la communauté sont disponibles sur cette page (en Anglais) : http://www.tuxisalive.com/tux-droid-forum/scripts

Les gadgets

Quelques temps après sa commercialisation, Tux droid est devenu plus accessible pour l’utilisateur final avec l’apparition des gadgets.

Ce sont des petites archives zip contenant des scripts python. Il y a des gadgets pour lire les prévisions météo, lire vos courriels (et vous avertir quand il y en a de nouveaux à lire), lire le presse papier et le traduire en Français si besoin, contrôler votre lecteur audio préféré, lire des flux RSS, etc...

Les différents gadgets fournis par le fabriquant sont disponibles sur cette page (en Anglais) : http://www.tuxisalive.com/downloads

Il vous suffit de placer ces archives dans : "/opt/tuxdroid/apps/tux_manager/gadgets"

Une fois que vous avez correctement installé votre Tux droid, il vous suffit de lancer la commande "tuxgdg" pour lancer le gestionnaire de gadgets et utiliser la télécommande fournit avec Tux droid pour les sélectionner.

C’est d’autant plus simple que Tux droid commentera vocalement chacune des actions effectués avec le gestionnaire de gadgets.

Liens

- Le site commercial de Tux droid
- Le site communautaire de Tux droid (en Anglais)
- Wiki officiel portant sur le développement de Tux droid (en Anglais)
- Un wiki très intéréssant traitant de Tux droid (en Anglais)
- Documentation d’Ubuntu sur Tux droid

Portfolio